Mercy, Mary, Patty

DSCN6679

Mercy, Mary, Patty, Lola Lafon, Actes Sud, 240 pages, parution Août 2017, 19.80€

La chouette nouvelle pour cette rentrée littéraire 2017, c’est le nouveau Lola Lafon. Autant vous le dire tout de suite, j’ai ouvert ce roman avec la fébrilité des enfants déballant leurs cadeaux de Noël au pied du sapin. Pourquoi? Parce que lorsque j’ai découvert cette auteure, à l’occasion de la sortie de La petite communiste qui ne souriait jamais, ça a été le coup de foudre.

La-petite-communiste-qui-ne-souriait-jamais

S’en est suivie la lecture de Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce (une merveille) et de De ça je me console (et puis, dans la foulée, L’hotel New Hampshire, fabuleux titre de John Irving que je n’avais pas encore lu, lisez Lola Lafon, vous comprendrez). Des romans différents les uns des autres mais une constante : l’émotion, la finesse de l’écriture et une certaine vision de la société qui me parle (et qui vous parlera surement aussi).

51BtHARK+6L  41HX6W+J+kL._SX210_

Mais revenons-en à Mercy, Mary, Patty, cette fiction s’emparant de l’histoire vraie de Patricia Hearst, fille d’un magnat de la presse, enlevée en 1974 par le SLA, un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à embrasser la cause. Comment la gentille petite Patty se retrouve-t’elle à dénigrer le capitalisme? Syndrome de Stockholm? Lavage de cerveau? Prise de conscience? Les spéculations vont bon train. A Patty s’ajoutent Mercy et Mary, deux autres jeunes femmes qui, à plusieurs siècles d’écart ,tournent le dos au joli chemin que l’on avait tracé pour elles. Par le biais de différents narrateurs, Lola Lafon interroge, et a l’intelligence de ne pas apporter de réponses pré-construites. C’est ce qui fait toute la richesse de ce roman et des précédents. Bref, au cas où vous en douteriez encore, c’est un énorme coup de cœur.

L’autre bonne nouvelle, c’est que nous aurons le plaisir de recevoir Lola Lafon à la librairie courant janvier 2018. Une chose est sure, la saison de la danse de la joie est lancée!

 

Emma

 

 

Rencontre avec les éditions du Tripode

AFFICHE TRIPODE

Rendez-vous samedi 1er juillet pour la dernière rencontre de la saison, à la librairie!

Au programme : Tapas littéraires avec les éditions du Tripode, jeune maison créée en 2012, dont les fondations reposent sur, je cite : « La littérature, les arts et les ovnis ». Se trouvent ainsi, pêle-mêle, dans leur catalogue, le roman culte L’art de la joie de Goliarda Sapienza, Née contente à Oraibi (qui nous fait découvrir la culture Hopi)de Bérengère Cournut mais aussi le Tout va bien (anthologie des titres de presse les plus absurdes) ou encore Anguille sous roche (premier roman d’un auteur comorien, Ali Zamir) et bien d’autres encore que vous découvrirez lors de la rencontre.

Nous vous accueillons samedi 1er juillet à 19h00 pour une soirée conviviale en présence de Frédéric Martin, éditeur incongru qui souhaite bouleverser un peu les choses et mettre « des soucoupes volantes dans l’édition ».

La rencontre sera suivie, comme d’habitude, d’un apéritif dinatoire.

Entrée gratuite, sur inscription uniquement.

Les libraires masqués

De la joie et de la passion : c’était hier soir à la librairie!

Traductrices, éditrices, représentante (merci Carole pour cette jolie surprise), bibliothécaires, lecteurs et libraires : une vraie chaîne du livre reconstituée dans la librairie!

Difficile de stopper l’échange hier soir après plus de deux heures autour du métier d’éditrice et de traductrice. Merci encore une fois à Claire Do Sêrro, Nathalie Zberro, Céline Leroy et Hélène Cohen d’avoir fait le déplacement jusqu’à Dinan. Nous avons pu découvrir, un peu, l’arrière-boutique de ces deux métiers passionnants et c’était vraiment un chouette moment.

Merci également aux lecteurs de s’être déplacés nombreux, c’est super motivant pour les animations futures.

img_2612

Les libraires masquées

Rencontre Le Sous-sol / Rivages

affiche-rivages-sous-sol-page-0011

Réservez votre jeudi 1er décembre (19h00) et venez participer à notre prochaine rencontre, une soirée autour de deux maisons d’édition : Le Sous-Sol et Rivages.

Créée en 2011, Le Sous-Sol est une jeune maison que se consacre à la publication de revues (Feuilleton et Desport), d’ouvrages de non-fiction (genre très populaire aux Etats-Unis mais un peu moins connu en France) et de romans (notre dernier coup de cœur étant Minnow, de James Mc Teer, paru cette rentrée).

Bien connue des lecteurs, Rivages qui vient de fêter ses trente ans, se décline en plusieurs collections (polar, littératures françaises et étrangères, musique…), et publie, notamment, David Lodge, Dennis Lehane  ou encore Bernard Malamud pour le domaine étranger. Notre dernier coup de cœur : Station Eleven, d’Emily St John Mandel.

Cette soirée se déroulera sous le prisme de la littérature et non-fiction étrangère puisqu’en plus d’accueillir les éditrices représentant ces maisons (Nathalie Zberro pour Rivages, Claire Do Sêrro pour Le Sous-sol), seront également présentes deux traductrices : Hélène Cohen (traductrice, notamment, de Nellie Bly et Raffi Khatchadourian) et Céline Leroy (traductrice, entre autres, de Laura Kasischke et Peter Heller).

Quel est le travail d’un éditeur? Comment ces maisons ont-elles été créées? Combien de temps met-on pour traduire un livre? Comment traduire le style d’un auteur? Et tant d’autres questions resteront à leur poser.

N’hésitez pas à venir participer à cette rencontre plurielle le jeudi 1er décembre, 19h00, à la librairie!. Cela promet d’être un chouette moment d’échanges et de découvertes:)

Cette soirée sera suivie, comme d’habitude, d’un apéritif dînatoire.

L’entrée est gratuite, mais sur inscription uniquement.

Les libraires masqués

Rencontre avec Eric Vuillard

img_2506

Le mercredi 2 novembre, à 18h00, nous avons le plaisir d’accueillir Eric Vuillard à Dinan! Il y a deux ans, Eric était venu nous parler de son livre Tristesse de la Terre, et nous avions découvert un auteur passionné et vraiment passionnant.

Cette fois-ci, nous le recevons à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage : 14 juillet. La rencontre se déroulera à la bibliothèque de Dinan. Gaël et Marie-Pascale Larsonneur (bibliothécaire) joueront les « François Busnel » et vous pourrez échanger à loisir avec ce grand écrivain dont l’œuvre ne cesse de grandir. A cette occasion, Henri-Noël Mayaud lira à haute voix des extraits de 14 juillet.

Les libraires masqués