Dix petites anarchistes

49384937_2057236980979848_2322278380176670720_n

Valentine Grimm, cadette des sœurs Grimm, fait les comptes de sa vie, de leurs vies. Celles de ces Dix petites anarchistes qui, un jour, en écoutant les Bakounine et autres Benjamin de passage, vont décider de partir vivre leur destin marqué du drapeau noir.


Fin XIXème, cela signifie partir de Saint-Imier, petite bourgade suisse soumise au travail aléatoire, et mal payé, des manufactures horlogères telles que Heuer, Breitling, Longines, pour voguer jusqu’à Punta Arenas, en terre patagonienne. Ce n’est pas rien, c’est une épopée.

Valentine nous raconte les espoirs, les dangers, les rêves, les rencontres, les projets, la vie qui continue malgré tout, au gré de leurs pérégrinations qui les porteront toujours un peu plus loin.

Un récit précis qui se lit avec avidité, une construction narrative proche du roman noir, une histoire passionnante de femmes « sans dieu, ni maître, ni mari » et un attachement certain à ces dix petites anarchistes.

And then / there were / none ( Et alors / il n’en resta / plus aucun ). Allez à leur rencontre et lisez ce petit livre délicieux.

Fanny.

Publicités

Damalis

9782283031841

Au VIIe siècle avant Jésus-Christ, la vie d’un jeune esclave Thrace, arraché à son peuple et vendu à une famille grecque de la cité-Etat de Milet, sur la côte anatolienne.

Passionnante immersion dans l’antiquité grecque! A travers le regard de Damalis, personnage inoubliable, nous plongeons au cœur des intrigues de la cité, des luttes de pouvoir et des guerres avec les autres cités-Etats.

Loin des grandes batailles et des hauts faits historiques, ce roman est d’un réalisme rare. L’écriture de Marie Barthelet réveille tous nos sens. Les odeurs, les images, le toucher presque. C’est un don rare que de pouvoir ainsi rendre le décor aussi palpable et les personnages aussi vivants.

Un grand roman!

Gaël

Parmi les loups et les bandits

img_2558

Parmi les loups et les bandits, Atticus Lish, Buchet Chastel, 560 pages, paru le 18/08/2016, 24 euros

New-York, les années 2000, les destins de deux êtres un peu perdus se croisent. Il y a Brad Skinner, vétéran d’Irak, qui après trois missions, se retrouve lâché dans cette ville et tente de réapprendre à vivre. Zou Lei, de son côté est une clandestine chinoise enchainant les petits boulots, vivant sans cesse dans la crainte des rafles de sans papiers. Le hasard va créer cette rencontre qui dès le début se fait dans l’effort, par le corps. Le sport comme bouée de sauvetage, comme exutoire, mais comme force également, pour tenir bon. Le corps qui permet aussi le dialogue quand il n’y a plus de mots, quand on a vu des choses qu’on ne devrait jamais voir, quand on pensait qu’aimer n’était plus possible. Car Les loups et les bandits, c’est aussi ça : une magnifique histoire d’amour, difficile, évidemment mais tellement puissante.

Atticus Lish a passé plusieurs années sur ce roman et on l’en remercie : des personnages extrêmement bien travaillés et attachants, une écriture qui colle parfaitement au texte (et bravo à la traduction de Céline Leroy!), une histoire qui vous retourne, bref, énorme coup de cœur pour ce premier roman.

 

Emma

Le Grand n’importe Quoi!

9782283029336-ca23a

Le Grand n’importe Quoi de J.M. Erre (Ed. Buchet Chastel)

Voilà un auteur dont je suis vraiment client!

Quand des extraterrestres enlèvent Alain Delon alors qu’il s’apprêtait à se pendre; quand dans un village comme Gourdiflot-le-Bombé des lémuriens malgaches attaquent en meute un réfugié monégasque; quand un Spiderman en déficit de masse musculaire se fait courser par une bande de culturistes décérébrés tout ‘nervés; eh bien je rigole… Bêtement… Et ça fait du bien!

Je me garderai bien de vous raconter l’histoire car tout est dans le titre!

Gaël

Dites aux loups que je suis chez moi

IMG_1171

“Quand on a une montre, le temps est comme une piscine. Avec des bords et des lignes. Sans montre, le temps est comme l’océan. Vaste et désordonné. Je n’avais pas de montre.”

Jude, Finn, Toby, Greta. Je pourrais répéter ces prénoms à l’infini… et pourtant il faut bien les laisser partir. Début des années 80, nous sommes avec la famille de Jude dans le New-Jersey. Début des années 80, nous sommes avec Finn, artiste peintre installé au cœur de New-York. Finn est atteint du Sida, maladie dont on ignore encore tout : maladie encore honteuse, maladie qui porte en elle la solitude et la peur. June, 14 ans, est la nièce de Finn, qu’elle adore plus que tout. June est une ado tourmentée, petit “crocodile” paumé dans la jungle humaine. Elle est prise dans ses sentiments, dans les non-dits de sa mère, la colère de sa sœur, Greta, et dans l’amour infini qu’elle porte à cet oncle incroyable. Pris constamment entre le réel et l’imaginaire, tu te prendras au jeu des émotions, de cette fragilité adolescente, de cette rébellion constante, de ces relations intimes qui m’ont mises, parfois, les larmes aux yeux. Tu partiras en ballade dans le passé proche de June, tu iras dans cette forêt obscure et apaisante où elle déambule pour se souvenir et s’apaiser et tu rejoindras le flot d’images, de mots et d’objets qui la relient au disparu. Un premier roman pour Carol Rifka Brunt, un premier coup de maître, réellement bouleversant.

« Dites aux loups que je suis chez moi » de Carol Rifka Brunt – 24 euros –

Fanny

Les Luminaires

IMG_0913

Avec un peu de retard car j’ai lu ce roman en février, j’aimerais vous faire part d’un énorme coup de cœur : Les Luminaires de Eleonor Catton (Buchet-Chastel).

Magistral roman choral récompensé par le Booker Prize en 2013, Les Luminaires est un véritable tour de force. Une densité et une richesse qui rappellent certains romans anglais du XIXème siècle, un décor de western néo-zélandais, une intrigue digne des meilleurs romans policiers, une construction impressionnante de maîtrise…et tout ça écrit à l’âge de vingt-huit ans!

Les mille pages peuvent faire peur, il est évident qu’il faut du temps pour avaler un tel livre, mais je vous invite fortement à le prendre! Et comme cette lecture vous aura enchanté, vous pourrez venir voter pour le Prix des lecteurs du Grenier!

Gaël