De l’ardeur

DE L'ARDEUR

Il est pourtant rare qu’un récit me mette dans un état pareil: l’envie d’ hurler de rage, de pleurer de désespoir, de penser si fort, jusqu’à ne plus en dormir, à une jeune femme, avocate, militante des droits de l’homme, figure de proue de la résistance syrienne, que je ne connais résolument pas… mais si, désormais un peu, grâce à Justine Augier. L’ardeur te bouscule, te happe, te terrifie. Razan Zaitouneh t’émerveille par son courage, son engagement, son ardeur justement. Razan a été enlevée le 9 septembre 2013 à Douma et depuis plus aucune nouvelle. Justine Augier, écrivaine investie, part à la rencontre de cette femme tenace qui tiendra tête, sans faillir, avec lucidité et audace, au dictateur sanguinaire qu’est Bachar El-Assad. Les différents témoignages, qui nous aident à cerner la personnalité de Razan Zaitouneh et à découvrir, dans le même temps, l’horreur du régime syrien, servent de points de jonction au récit de Justine Augier. Avec une plume humble et précise, l’auteure nous plonge dans les arcanes du pays, de ce peuple syrien ivre de paix et d’espoir qui se frotte à des tortionnaires sans foi ni loi qui ont pour unique maître un fou. Razan Zaitouneh vient de cette histoire complexe où régime syrien et régime carcéral se confondent. Cette jeune femme le sait et continuera le combat, jusqu’au bout, opiniâtre et héroïque. J’ai découvert cette avocate, j’ai découvert son combat incessant contre l’obscurantisme, je n’ai pu reprendre mon souffle qu’à la fin de ce récit ardent qui ne peut, ni ne pourra, laisser personne indifférent. Lire De l’ardeur est une nécessité absolue pour ne jamais oublier que la liberté vient d’un combat permanent contre le totalitarisme et qu’elle doit être défendue… de toutes nos forces.

Fanny.

De l’ardeur de Justine Augier chez Actes Sud – 318 pages – 21.80 euros.

Publicités

Danse de la joie : Eric Vuillard a le Goncourt!

CVT_Lordre-du-jour_8835

Autant vous le dire toute de suite, nous l’espérions ce prix pour Eric Vuillard! Depuis la découverte de Tristesse de la Terre (paru en 2014) nous avons guetté chaque nouvelle parution de cet auteur (et aussi rattrapé notre retard en découvrant les titres précédents!).

160

Il est assez difficile de résumer le travail d’Eric Vuillard, mais disons que son écriture, son point de vue sur les évènements de l’histoire, l’angle avec lequel il choisit d’aborder son sujet ont suscité chez nous un enthousiasme saisissant. Et cet engouement était tel que nous l’avons reçu plusieurs fois à la librairie.

img_0536

IMG_2817

Nous avons alors découvert un homme passionnant, sachant captiver son auditoire, égrenant les anecdotes face à un public conquis. Eric Vuillard nous apparaissant, finalement, comme l’auteur que nous pouvions imaginer : un homme de conviction, profondément humain, spontané (nous proposant de passer prendre un café si nous nous rendions près de chez lui :)).

Bref, nous sommes tous les trois ravis de ce choix et c’est avec une ferveur sans précédent que nous allons défendre ce Goncourt 2017.

FRANCE-LITERATURE-GONCOURT

Bravo Eric, c’est amplement mérité!

 

Les libraires masqués

Mercy, Mary, Patty

DSCN6679

Mercy, Mary, Patty, Lola Lafon, Actes Sud, 240 pages, parution Août 2017, 19.80€

La chouette nouvelle pour cette rentrée littéraire 2017, c’est le nouveau Lola Lafon. Autant vous le dire tout de suite, j’ai ouvert ce roman avec la fébrilité des enfants déballant leurs cadeaux de Noël au pied du sapin. Pourquoi? Parce que lorsque j’ai découvert cette auteure, à l’occasion de la sortie de La petite communiste qui ne souriait jamais, ça a été le coup de foudre.

La-petite-communiste-qui-ne-souriait-jamais

S’en est suivie la lecture de Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce (une merveille) et de De ça je me console (et puis, dans la foulée, L’hotel New Hampshire, fabuleux titre de John Irving que je n’avais pas encore lu, lisez Lola Lafon, vous comprendrez). Des romans différents les uns des autres mais une constante : l’émotion, la finesse de l’écriture et une certaine vision de la société qui me parle (et qui vous parlera surement aussi).

51BtHARK+6L  41HX6W+J+kL._SX210_

Mais revenons-en à Mercy, Mary, Patty, cette fiction s’emparant de l’histoire vraie de Patricia Hearst, fille d’un magnat de la presse, enlevée en 1974 par le SLA, un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à embrasser la cause. Comment la gentille petite Patty se retrouve-t’elle à dénigrer le capitalisme? Syndrome de Stockholm? Lavage de cerveau? Prise de conscience? Les spéculations vont bon train. A Patty s’ajoutent Mercy et Mary, deux autres jeunes femmes qui, à plusieurs siècles d’écart ,tournent le dos au joli chemin que l’on avait tracé pour elles. Par le biais de différents narrateurs, Lola Lafon interroge, et a l’intelligence de ne pas apporter de réponses pré-construites. C’est ce qui fait toute la richesse de ce roman et des précédents. Bref, au cas où vous en douteriez encore, c’est un énorme coup de cœur.

L’autre bonne nouvelle, c’est que nous aurons le plaisir de recevoir Lola Lafon à la librairie courant janvier 2018. Une chose est sure, la saison de la danse de la joie est lancée!

 

Emma

 

 

Monteperdido

Conseil polar pour cet été!

L’excellent Monteperdido d’Agustin Martinez (Actes Sud).

IMG_3046

Il y a cinq, dans un petit village des Pyrénées espagnoles, deux fillettes de onze ans ont disparu. A l’époque, l’enquête n’a mené à rien. Lorsque l’une d’elles est retrouvée vivante, tous les espoirs renaissent. Pour la famille et les habitants du village, pour les enquêteurs, l’échec n’est plus permis, et la tension monte…

Gaël

Farallon Islands

abby geni

La découverte de Farallon islands (The Lightkeepers en anglais) commence par une belle rencontre, celle d’une traductrice passionnée et passionnante, Céline Leroy. Elle venait de finir une traduction et était tombée en amour de cette histoire, de la puissance narrative de cette auteure américaine Abby Geni. Plongeons donc…

Miranda, cheveux en bataille et regard étincelant de curiosité, débarque sur l’archipel sauvage des îles Farallon, à une quarantaine de kilomètres au large de San Francisco. Ces îles protégées sont une réserve naturelle d’oiseaux, phoques, otaries, requins blancs et autres spécimens du monde sauvage maritime. Des roches grises et acérées entourent ces îlots où quelques scientifiques vivent, observateurs de ces espèces… et de leurs congénères. Ils sont adoptés, ici-bas, par cette terre-mère à la fois belle et dangereuse. Abby Geni, traduite donc par la talentueuse Céline Leroy, va vous prendre dans ses filets de jeune écrivaine pleine de talent. Avec un style vif, une écriture concise et descriptive, Abby Geni vous transporte avec ses personnages sur cet archipel battu par les flots, construit par de multiples légendes, parfois englouti par la brume. Notre héroïne vient sur Farallon en résidence, pour y observer, en tant que photographe naturaliste, les multiples espèces qui peuplent cette terre captivante. Miranda est, comme toutes et tous sur cette île, un être solitaire cachant des secrets, dans un environnement qui l’est tout autant : « œil pour œil et dent pour dent » pourrais-je vous dire… et vous comprendrez pourquoi les ami(e)s, suspense, suspense ;). Il y a ici toute la trame classique d’un roman noir: un site isolé, un petit groupe de personnes socialement détachées du monde, des morts accidentelles… ou non, des découvertes stupéfiantes et de l’action. Mais, c’est aussi beaucoup plus que cela: Farallon Islands est un roman qui subjugue, littéralement, à travers les thèmes de la nature sauvage, de la perte, de l’illusion et de la résilience. Abby Geni nous propose une histoire intense et pourtant lumineuse. C’est énergique, effrayant, dépaysant ce huit-clos pourtant ouvert aux quatre vents. C’est sauvage, vertigineux et passionnant ce roman sombre qui fait pourtant une part belle à la tendresse humaine. Oui, c’est étonnant, oui il faut lire cette aventure hors norme, et oui vous aurez envie de dégommer quelques goélands à la fin de l’histoire. Pour finir, embarquez pour les Farallon islands, c’est une découverte littéraire incroyable et donc un coup de cœur indéniable.

Farallon islands d’Abby Geni (traduction Céline Leroy) – Actes Sud- 384 p. – 22,80 euros – Sortie le 07 Juin prochain-

Et un petit mot pour vous dire que loin du blog mais pas loin du coeur de la librairie ;)Je couve un petit être, je laisse donc mes adorables collègues jusqu’en septembre, histoire de… passer de très courtes nuits, lire lire lire, etc… et vous faire des montages photos absolument fuckés. Bien vers vous,

Fanny.

Rencontre avec Eric Vuillard

affiche Vuillard-page-001

A l’occasion de la sortie de son prochain livre L’Ordre du jour (éd. Actes Sud), nous aurons le plaisir de recevoir à la librairie Eric Vuillard le vendredi 12 mai à 19h.

L’occasion pour certains de découvrir un grand écrivain, et pour d’autres d’échanger à nouveau avec cet auteur passionné et passionnant. Comme d’habitude, la rencontre sera suivie d’un apéritif dînatoire.

N’oubliez pas de vous inscrire. Nous vous attendons nombreux.

Les libraires masqués

Petit retour sur la soirée en compagnie d’Eric Vuillard

Ce fut donc encore une très sympathique rencontre avec l’auteur de 14 Juillet, Eric Vuillard. Une quarantaine de personnes sont venues écouter, à la bibliothèque de Dinan, cet auteur érudit et passionnant. Gaël a mené la rencontre tandis qu’Henri-Noël Mayaud faisait une lecture enthousiaste de certains passages du roman. Bref, ce fut sincèrement un chouette moment de partage et de connaissances et nous partageons avec vous quelques photos prises par Michel Forget, notre président investi de l’association « Les Amis du Grenier« .

Quand on vous parle de partage…merci aussi au public venu nombreux et nombreuses, cela nous fait toujours chaud au cœur et nous donne l’énergie pour la suite.

vuillard1

Gaël portant son masque en toutes circonstances…(hihihi merci Photoshop!)

vuillard3

Un auteur investi, chaleureux et engagé, que du bonheur pour écouter et échanger!

vuillard4

vuillard2

La lecture d’Henri-Noël Mayaud pour découvrir ou redécouvrir le style littéraire d’Eric Vuillard qui vous emporte et donne une force à chacun de ses romans.

vuillard6

vuillard5

L’indispensable séance de dédicaces avec un public qui fut attentif et ravi… nous aussi 🙂

Les libraires masqués.