Nouveau livre d’Alain Emery

Après Passage des mélancolies en 2017, Prix des lecteurs du Grenier, Alain Emery nous revient avec un nouveau livre, D’ombre et d’argile (une nouvelle fois édité par La Gidouille). A plus d’un siècle de distance, il tente de redonner vie à une invisible que la vie, avec la cruauté qu’on lui connait, a poussé à l’impensable.

1re de couv D ombre-page-001

Le 10 septembre 1896, la jeune Félicie P., domestique, est incarcérée à la maison d’arrêt de Marennes. Elle est prévenue d’infanticide, accusée d’avoir donné la mort à son nouveau-né. Elle laisse derrière elle sa fille Justine, placée deux ans plus tôt à l’Assistance Publique.
S’appuyant sur le dossier d’assises et la minutieuse enquête de ses descendants, Cécile et Benoît Connan, Alain Emery conjugue la grande et la petite histoire. Il retrace le parcours de la jeune femme – de ses origines à sa disparition –, dresse un portrait de l’époque et des acteurs de ce drame. Dénonçant les circonstances, il s’attache à rendre figure humaine à cette femme jusque-là oubliée des siens.

L’écriture d’Alain Emery fait une nouvelle fois merveille! Poétique, mordante et toujours pleine de finesse. Petit à petit, Félicie s’incarne et à travers elle l’âpreté d’une époque sans pitié.

Nous auront le plaisir d’accueillir Alain Emery à la librairie le samedi 6 avril de 16h à 19h. A 18h, en compagnie de Cécile et Benoit Connan, il nous racontera, avec le savoir-faire qu’on lui connait, la genèse de ce projet littéraire.

Affiche Emery Argile-page-001

Requiem pour une République

 

product_9782072787560_195x320

Requiem pour une République de Thomas Cantaloube (éd. Gallimard, Série noire)

Un premier roman étonnant  de maîtrise!

En cette fin des années 50, le désir d’indépendance du peuple algérien fait grincer des dents quelques nostalgiques de la toute puissance française. Certains, en haut lieu, sont prêts à tout pour qu’une telle velléité ne soit plus à l’ordre du jour.

Alors quand un avocat algérien, soutien du FLN, est assassiné dans Paris, les enquêteurs sont plus ou moins priés par les services de la Préfecture de mettre l’affaire sous le tapis. Mais au Quai des orfèvres, un jeune flic va avoir la mauvaise idée de vouloir faire la lumière sur ce crime, au risque de déplaire au Préfet lui-même, un certain Maurice Papon…

Thomas Cantaloube fait une entrée fracassante parmi les grands auteurs de romans noirs. Tout est maîtrisé de bout en bout. Comme si vous y étiez! C’est bluffant!

Gaël

 

Nuits Appalaches

1920-country-5c385eabc7f9c

Nuits Appalaches de Chris Offutt (éd. Gallmeister)

De retour de la guerre de Corée, un jeune homme solitaire et taciturne, rentre au pays, dans ses collines du Kentucky. Il rencontre une jeune femme dont il tombe amoureux, et voit son destin prendre enfin le chemin de la paix et de la rédemption. Mais la vie peut parfois se montrer cruelle, et ceux qui n’ont rien peuvent encore tout perdre…

Ce roman âpre n’est que le deuxième de Chris Offutt après Le bon frère, publié en 1997. Et si Chris Offutt  met autant de temps à écrire un roman, c’est qu’il y met ses tripes. On le sent à la lecture. L’écriture vous saisit, et vous entraîne, de gré ou de force, vers le dénouement final.

Inoubliable!

Gaël

Âpre cœur

CVT_pre-coeur_496

Âpre cœur, Jenny Zhang, traduction Santiago Artozki, Picquier, paru le 03/01/2019, 379 pages, 22€

Dans le New-York d’aujourd’hui, nous découvrons les tranches de vie de différentes jeunes filles. Elles sont d’origine chinoise et sont, pour la plupart, issues de milieux très populaires. Lucie, Christina ou encore Frangie nous racontent leur quotidien d’immigrées, le racisme, le combat de leurs familles pour avoir leur part de rêve américain, mais aussi les moments de joie, la fratrie et l’amour inconditionnel.

Avec une langue parfois crue, bouleversante, souvent, Jenny Zhang parvient à nous immerger totalement dans cette culture qui n’est pas la nôtre. A la frontière du recueil de nouvelles (chaque chapitre met en scène une enfant différente), ce premier roman ne peut vous laisser indifférent, tant l’émotion est vive, dès le départ. Bref, j’ai découvert une autrice dont je guetterai les futures parutions avec impatience (et j’espère que vous aussi.).

Emma