Loin de Douala

164

Loin de Douala ou comment faire boza avec Johnny-petit Jean et Simon pour retrouver Roger, ce footeux aux rêves européens plein la tête. Ce livre c’est une ambiance retrouvée : des gares bondées, de la foule énervée, la chaleur des rues animées, la gouaille des vendeurs à la sauvette. Ce sont aussi des sens retrouvés : les odeurs de fruits, d’épices, de sueur, le froissement des tissus, la musique en fond sonore et les rires éclatants des « gazelles ». Bref, pour accompagner le soleil (mais siiii), lire Loin de Douala, c’est vraiment partir découvrir l’univers de Jean, ce qui a fait sa famille, ce qui fait son départ, ce qui fait sa vie, ses questionnements, ses découvertes. J’ai ri, me suis attachée aux personnages, ai taillé la route avec eux: ça chauffe, ça se bouscule, ça s’étonne, ça s’amuse, ça « dialogue ». Max Lobe est un virtuose de l’atmosphère, un jongleur du verbe, un as du rythme, Loin de Douala est une petite pépite camerounaise qu’il fait -absolument- bon lire. Coup de cœur !

Loin de Douala de Max Lobe chez Zoé éditions. 176 p. – 16 euros.

P.s.: même s’il essaye de s’enfuir, aucun ballon de football n’a été maltraité pour cette photo.

Fanny.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s