Cinq vies, cinq rivières, à Salisbury

IMG_3086

Ce qu’on entend quand on écoute chanter les rivières de Barney Norris

Ed. du Seuil (parution le 17 août 2017)

Premier coup de cœur de la rentrée pour ma part. M’étant fait piquer mon exemplaire par … une femme (j’en suis sûr! :)), j’ai fait l’effort d’imprimer la première de couverture pour que vous puissiez vous jeter dessus dès sa parution.

Dans ce premier roman de Barney Norris, cinq histoires vont se succéder. Celles de Rita, fleuriste, du jeune Sam, de George le fermier, d’Alison, femme de soldat, et de Liam, agent de sécurité. Des vies sans grands éclats, des vies minuscules, ordinaires mais ô combien touchantes! Dans la petite ville anglaise de Salisbury, dans le Wiltshire, un évènement tragique sera le point de rencontre de ces cinq trajectoires.

L’amour, la solitude, l’espoir et l’incertitude sont ici les thèmes abordés avec une bouleversante simplicité, au plus près de l’intime. J’espère que l’auteur saura garder cette sensibilité et cette justesse dans son prochain roman que j’attendrai impatiemment.

Gaël

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cinq vies, cinq rivières, à Salisbury »

  1. Repéré cet après-midi à ma librairie (désolée, hein, c’est pas la vôtre mais je suis en Suisse 😉 Bref, il me tentait mais j’attendais de lire les avis avant de me décider; c’est fait grâce à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s