Ces livres qui nous font de l’œil…

Après la rentrée littéraire arrive le moment des livres de fin d’année. Ce moment où en ouvrant les cartons, lors du déballage, on fait hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ou whouahhhhhhhhhhhhh, IL ME LE FAUT! Bref, tous les ans c’est la même chose, on installe ces « beaux-livres », comme on dit dans notre jargon, avec l’espoir d’en retrouver certains au pied du sapin.

Voici un premier aperçu :

img_2588

L’atlas des frontières, Les Arènes, 29.90 €

La géopolitique vous intéresse? Voici une très bonne entrée en matière avec pleins de cartes et des explications claires sur la situation du monde aujourd’hui.

img_2587

Beauties, La Martinière, 35 €

Les rituels de beauté à travers le monde aujourd’hui, comme révélateurs de la société. A travers de magnifiques photos, découvrez ces femmes et ces hommes uniques, entre tradition et modernité.

img_2589

Atlas Obscura, Marabout, 29.90€

Les eaux brûlantes et extrêmement salées du lac Natron (Tanzanie), La Quinta da Regaliera, un puits de 27 m où aurait eu lieu de initiations maçonniques (Portugal) ou encore l’île-cuirassé, ville fantôme au milieu de l’Océan (Japon). Et beaucoup d’autres lieux étranges à découvrir dans ce chouette atlas.

img_2586

Triptyques, Jérôme Bosch, Le Chêne, 45 €

Cinq triptyques de Jérôme Bosch accompagné d’un ouvrage pour décrypter l’œuvre de cet artiste. Magnifique objet qui fit instantanément effet à Fanny :).

 

Les libraires masqués

 

 

 

Et un thriller psychologique, un!

couv26476985

Evanouies, Megan Miranda, La Martinière, paru le 03/10/2016, 438 pages, 21 €

On attendait avec impatience les sorties polars de l’automne et, après quelques tentatives infructueuses, voici mon premier coup de cœur dans la catégorie thriller psychologique. Dès le début, on sent que tous les ingrédients sont là. Du rythme : le roman se déroule sur deux semaines. Une héroïne attachante : Nic, qui revient dans son village natal pour s’occuper de son père atteint d’Alzheimer. Un mystère : La disparition d’une jeune femme faisant écho à une affaire ayant eu lieu dix ans auparavant. Et surtout, la manipulation psychologique : qui est coupable? qui est innocent? Le lecteur hésite jusqu’à la révélation finale (personnellement, je ne l’ai pas vu venir). Et le petit + : la narration est à rebours. On part du jour 14 pour remonter au jour 1. Ce que peut être un peu déstabilisant (rien d’insurmontable non plus) mais qui rend ce thriller original.

Pas d’effusion de sang, pas de trucs glauques, vous ne ferez pas de cauchemars. Par contre, la nuit blanche est probable car, vous l’avez compris, ce roman est addictif.

Les amateurs des Apparences (Gillian Flynn) ou de La fille du train (Paula Hawkins) seront comblés.

 

Emma

 

 

Bonjour, vous avez le dernier livre dont tout le monde parle là? Tout ce que je sais c’est qu’il est bleu.

518

Hé oui, un de nos plaisirs de libraire est de jouer parfois à l’enquêteur 🙂 et ça tombe bien, car j’ai adoré deux livres bleus  (un plutôt bleu ciel et l’autre plutôt bleu un peu acier, mais encore, on peut discuter des variantes… hein, selon son œil ou son état d’esprit). Je prends enfin le temps de vous en toucher un mot… de ces livres bleus.

petit-pays

Gabriel, dit Gaby, est un p’tit gars métisse, papa à l’allure viking mais un charme tout jurassien tandis que maman est une vraie beauté rwandaise. Gaby vit sa vie au Burundi dans le quartier protégé de Bujumbura. Mais la famille se disloque rapidement, et les copains, bien sûr,sont toujours là, à faire les 400 coups. Avec une écriture rythmée et colorée, Gaël Faye nous entraîne dans ce roman fort et émouvant. Gaby est là, proche de nous, de ses aventures de gamin dans le quartier des expat’, de ses rencontres avec les amis, de sa famille agrandie avec les employés de la maison, Calixte, Donatien, Innocent, de sa frangine douce et complice, Ana, de la distraite Madame Economopoulos, et les visites à la famille rwandaise maternelle. Un joyeux mélange des genres qui nous donne le sourire et nous attache rapidement, « les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les jacarandas en fleur. » Puis arrive l’année 1994, quand la radio RTLM commence à parler de « l’extermination des cafards »… L’enfance s’étiole, l’écriture se resserre, le cœur palpite trop vite: la violence, l’incompréhension, l’abandon, la peur, la dislocation de Tout. Petit pays est un roman sur l’insouciance et le chaos, l’enfance et l’exil, les regrets et le pardon. Petit pays est une intense histoire, à lire absolument.

Petit pays de Gaël Faye – Grasset – 224 pages – 18 euros –

couv rivire

J’étais restée sur une impression d’oppression et de profonde désespérance pour son dernier roman Goat mountain; c’était cependant un coup de cœur, tant sa manière de décrire les affres de l’âme humaine était incroyablement percutante. Et puis Aquarium est arrivé et j’ai été happé de nouveau, mais d’une tout autre manière, comme si Vann avait parcouru un chemin en enterrant quelques uns de ses démons… tout comme son personnage de Sheri. Nous voici donc la grise ville de Seattle. Caitlin, jeune adolescente, attend chaque jour le retour de sa mère du travail, à l’aquarium. J’ai plongé, comme elle, dans ce lieu hors des normes sociétales, une bulle mêlée de rêves et de poésie. D’ailleurs, de petits dessins en noir et blanc ponctuent le récit et on prend le temps, d’admirer, paisiblement. Caitlin rencontre chaque jour un vieux monsieur, bienveillant et généreux, avec qui elle partage ces moments. Puis un jour tout bascule. « Nous en savons tant sur l’acidification des océans, alors je devrais haïr les méduses, messagères de tout ce que nous avons détruit. De mon vivant, les récifs auront fondu, se seront dissous. » Voici le chemin du pardon que Vann nous propose de découvrir dans ce roman intense et pourtant lumineux. Caitlin est cette gamine incroyable qui nous montre comment le désir, l’amour et l’audace peuvent guérir les blessures du passé. Aquarium est à la fois une douceur et un uppercut, de ces histoires simples et pourtant denses.

Aquarium de David Vann – Gallmeister – 280 pages – 23 euros –

Fanny.

Rencontre Le Sous-sol / Rivages

C’est dans deux semaines et s’inscrire, c’est chouette : ça nous permet de gérer au mieux l’apéritif dînatoire 🙂 (et personne ne repart sans avoir bu un verre ou mangé un petit quelque chose;)!).

Les libraires masqués du Grenier

affiche-rivages-sous-sol-page-0011

Réservez votre jeudi 1er décembre (19h00) et venez participer à notre prochaine rencontre, une soirée autour de deux maisons d’édition : Le Sous-Sol et Rivages.

Créée en 2011, Le Sous-Sol est une jeune maison que se consacre à la publication de revues (Feuilleton et Desport), d’ouvrages de non-fiction (genre très populaire aux Etats-Unis mais un peu moins connu en France) et de romans (notre dernier coup de cœur étant Minnow, de James Mc Teer, paru cette rentrée).

Bien connue des lecteurs, Rivages qui vient de fêter ses trente ans, se décline en plusieurs collections (polar, littératures françaises et étrangères, musique…), et publie, notamment, David Lodge, Dennis Lehane  ou encore Bernard Malamud pour le domaine étranger. Notre dernier coup de cœur : Station Eleven, d’Emily St John Mandel.

Cette soirée se déroulera sous le prisme de la littérature et non-fiction étrangère puisqu’en plus d’accueillir les…

View original post 125 mots de plus

Salon du livre Noir sur la ville

La jeunesse au Grenier

affiche-2016

C’est avec enthousiasme que nous revenons cette année au salon « Noir sur la ville » à Lamballe. Spécialisé sur le polar et le roman noir, ce salon fête ses 20 ans!

Joyeux anniversaire! Nous sommes vraiment très heureux de faire partie de cette aventure! 🙂

Entre rencontres, expositions, lectures,… Venez nous retrouver entre deux pour les séances de dédicaces et discuter avec vos auteurs.

Cette année nous accueillerons:

Patrick Bard, Jean-Hugues Oppel, Manon Fargetton, Jean-Christophe Tixier, Benoît Séverac, Sylvie Deshors, Jean-Paul Nozière, Jérôme Leroy, Marion Brunet, Patrick Pecherot, Alain Emery et Gérard Alle.

Que du beau monde pour cette 20ème année!

Ce salon est gratuit et mérité le détour!

L’équipe jeunnesse

View original post