Murmures dans un mégaphone

IMG_1859

Murmures dans un mégaphone, Rachel Elliott, Rivages, 444 pages, paru le 06/04/2016, 21 euros

Nathalie Zberro, directrice de collection chez Rivages, m’avait dit dans un mail, à peu près ceci : « Vous devriez le tenter, compte tenu de vos lectures, cela devrait vous plaire. ». En parcourant le résumé, quelques mots font tilt : « la mélancolie en fantaisie », « des doux dingues », « Michel Gondry », « l’humour et la rêverie »

Effectivement, après quelques dizaines de pages, je suis attachée à Ralph et Miriam, deux trentenaires un peu borderline, à un tournant crucial de leur existence. Et là où l’auteur est douée c’est qu’à travers une apparente légèreté, elle aborde des sujets universels et profond. Secrets, refoulement, anxiété, traumatisme, les névroses de nos personnages sont diverses et leurs origines souvent lointaines, mais une chose est certaine : il faut avancer.

J’ai adoré ce premier roman que j’ai trouvé à la fois drôle et touchant. Je peux même dire « J’ai lu un feelgood book, et en fait, ça va plutôt bien! ». Parce qu’en refermant ce bouquin, on ne peut s’empêcher d’avoir un sourire aux lèvres, en se disant que c’était un chouette moment.

Emma

 

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit

sonatine

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, Celeste Ng, Sonatine, paru le 03/03/2016, 277 pages, 19 euros

Lydia est retrouvée morte. Accident? Meurtre? Suicide? Rien ne laissait présager qu’il puisse arriver une telle chose à cette adolescente modèle. Peu à peu, au fil de l’enquête, le vernis de sa famille si parfaite s’écaille et les secrets refont surface.

Un bon roman noir psychologique, un peu dans le style de Thomas H. Cook (Les feuilles mortes, notamment). Des personnages attachants, une intrigue bien menée, et bien qu’on ne soit pas dans un thriller, il est assez difficile à lâcher.

Bref, allez-y!

 

Emma

Conférence de Patrick Geistdoerfer

Histoire de l'océanographie

Conférence de Patrick Geistdoerfer, directeur de recherche au CNRS, sur l’histoire de l’océanographie, suite à la parution de son ouvrage en novembre dernier. Nous vous invitons à cette rencontre qui promet d’être passionnante, organisée en partenariat avec la bibliothèque de Dinan.

Rendez-vous samedi 30 avril, à 16h00, à la bibliothèque.

Entrée libre et gratuite

Les libraires masqués

CHAOS de Clément Bouhélier (ed. Critic)

IMG_1815

« T’as regardé autour de toi ? T’as remarqué que le monde partait en sucette ? C’est pas juste un petit tremblement de terre. C’est une putain de fin du monde ! »

Paris, Gare de Lyon. Une femme se tient immobile au milieu du flot des passagers. Dans sa main elle tient une fiole. Bientôt elle va briser cette fiole et libérer son contenu. Encore quelques secondes pour savourer l’imminence, le calme avant le chaos…

Ceux qui n’oublient pas est la première partie d’un thriller apocalyptique d’une rare efficacité. Quatre personnages au coeur d’une hécatombe parcourant les rues de Paris en prise avec la peur et la violence.

Clément Bouhélier signe un premier roman saisissant, qu’on ne lache qu’à regret.

L’attente sera longue jusqu’au mois d’août et la sortie de la deuxième et dernière partie!

Des femmes qui dansent sous les bombes

9782878583014FS

Des femmes qui dansent sous les bombes, Céline Lapertot, Viviane Hamy, 226 pages, paru le 03/03/2016, 18 euros (Dans notre sélection pour le Prix Littérature 2016)

Le roman se passe aujourd’hui en Afrique, le pays n’est pas cité mais peut importe, l’histoire pourrait se dérouler dans n’importe quel lieu où la guerre civile fait rage.

Séraphine est une jeune fille innocente qui mène une vie paisible. Son quotidien est modeste mais heureux, elle épousera l’homme qu’elle aime, etc. Elle est à mille lieux d’imaginer le chaos qui s’approche. Alors qu’elle rentre à la maison, sa vie bascule : les siens gisent au pied de chez eux, sous le regard excité des miliciens. Séraphine devient pour eux un corps de plus avec lequel s’amuser. Quand elle est sauvée par l’armée régulière, deux possibilités s’offrent à elle : la soumission ou les armes.

Ce roman est un coup de poing, un de ces livres qui vous bouscule, dont l’écriture poétique et âpre de Céline Lapertot résonne encore longtemps après la lecture.

Bref, une vraie découverte!

 

Emma

Belle rencontre avec Pierre Raufast

IMG_1799

Hier, Pierre Raufast était en dédicace à la librairie, ayant bravé le temps, comment dire…pourri, que Dinan lui a offert. Les lecteurs courageux ayant également bravé les éléments ont donc pu discuter avec lui et découvrir un peu plus l’univers de celui qui a fait surgir les rat-taupes dans la littérature.

Estelle, notre apprentie, en a profité pour faire dédicacer son ouvrage (un coup de cœur et pourtant, elle n’est pas facile à séduire!) et faire une petite photo.

IMG_1800

De notre côté, nous avons pu mettre un visage et surtout une personne derrière La fractale des raviolis et La variante chilienne. A discuter techniques d’écriture, lectures, séries télés, l’après-midi est passé très vite. Et c’est là qu’on se dit qu’on fait un chouette métier, qui permet de rencontrer des gens sympas.

Nous attendons donc de pied ferme le troisième roman de Pierre Raufast, l’occasion pour lui de revenir en Bretagne avec le soleil (peut-être), nous faire un coucou, et, surtout, d’échanger à nouveau avec ses lecteurs.

Les libraires masquées