Coucou les voilàààà…

prix Grenier

… les bandeaux du Prix des Lecteurs du Grenier ! 🙂 Encore un grand merci, chères lectrices et chers lecteurs, pour votre belle contribution à ce premier prix de la librairie et un grand merci pour le fabuleux travail littéraire réalisé par ces deux auteures : Leonor De Recondo et Chimamanda Ngozi Adichie. Que du bonheur à lire, à découvrir encore et encore!

Les libraires masqués

Publicités

Dites aux loups que je suis chez moi

IMG_1171

“Quand on a une montre, le temps est comme une piscine. Avec des bords et des lignes. Sans montre, le temps est comme l’océan. Vaste et désordonné. Je n’avais pas de montre.”

Jude, Finn, Toby, Greta. Je pourrais répéter ces prénoms à l’infini… et pourtant il faut bien les laisser partir. Début des années 80, nous sommes avec la famille de Jude dans le New-Jersey. Début des années 80, nous sommes avec Finn, artiste peintre installé au cœur de New-York. Finn est atteint du Sida, maladie dont on ignore encore tout : maladie encore honteuse, maladie qui porte en elle la solitude et la peur. June, 14 ans, est la nièce de Finn, qu’elle adore plus que tout. June est une ado tourmentée, petit “crocodile” paumé dans la jungle humaine. Elle est prise dans ses sentiments, dans les non-dits de sa mère, la colère de sa sœur, Greta, et dans l’amour infini qu’elle porte à cet oncle incroyable. Pris constamment entre le réel et l’imaginaire, tu te prendras au jeu des émotions, de cette fragilité adolescente, de cette rébellion constante, de ces relations intimes qui m’ont mises, parfois, les larmes aux yeux. Tu partiras en ballade dans le passé proche de June, tu iras dans cette forêt obscure et apaisante où elle déambule pour se souvenir et s’apaiser et tu rejoindras le flot d’images, de mots et d’objets qui la relient au disparu. Un premier roman pour Carol Rifka Brunt, un premier coup de maître, réellement bouleversant.

« Dites aux loups que je suis chez moi » de Carol Rifka Brunt – 24 euros –

Fanny

Prix des lecteurs du Grenier : et les gagnants sont…

IMG_1167

Leonor de Recondo avec Amours, pour la littérature française et Chimamanda Ngozi Adichie avec Americanah, pour la littérature étrangère.

Hier, avait lieu l’annonce du prix des lecteurs du Grenier 2015. Nous nous étions donnés rendez-vous au Nez Rouge, à Dinan pour ouvrir l’urne en direct (et oui, même pas de triche, nous étions dans l’inconnu nous aussi).

IMG_1163

Après quelques votes de dernière minute, il était temps d’amorcer le dépouillement. Nous avons eu 59 votants et voici le classement des trois premiers dans chaque catégorie :

Littérature française : Amours (19 votes), Je vous écris dans le noir (8 votes) et enfin Barcelona et La chaise n°14 qui sont ex-eaquo (4 votes).

Littérature étrangère : Americanah (15 votes), Lucy in the sky (8 votes) et enfin Les Arpenteurs et Acquanera qui sont également ex-aequo (6 votes).

Nous remercions les participants et vous donnons rendez-vous à l’automne pour le prochain prix qui sera, cette fois, consacré à d’autres univers : le polar, la fantasy et la science-fiction.

Et pour ceux qui n’ont pas encore lus Amours et Americanah, foncez!!!

Chronique d’Amours : https://gaeletemmalibraires.wordpress.com/2015/01/28/et-un-beau-coup-de-coeur-en-litte-francaise/

Chronique d’Americanah : https://gaeletemmalibraires.wordpress.com/2015/01/20/americanah/

Les libraires masqués

P.S : Et sans vouloir faire de sexisme mesquin, nous sommes assez contentes de voir deux femmes distinguées :).

Fan Man

IMG_1159

Fan Man, William Kotzwinkle, éditions Cambourakis, sorti le 01/2012, 10.50 euros

Tout d’abord, un petit extrait pour vous mettre dans le bain :

« Je viens de me réveiller, mec. Horse Badorties vient juste de se réveiller et se traîne dans l’abominable mer de crasse, mec, qu’il appelle son chez-soi. Traversée des pièces de ma turne, mec, entre le verre pilé et les tas de fringues cradingues parmi lesquels je vais choisir ma garde-robe du jour. Tiens, fourré dans une poubelle, un futal salingue incroyablement froissé. Et là, mec, sous un tas de journaux mouillés, une chemise, mec, avec une manche.[…] SPAGHETTI! MEC! Maintenant ça me revient. C’est pour ça que je me suis levé de la fosse septique qui me sert de paddock, mec, à cause des grondements de mon bide. C’est l’heure du petit-déjeuner, mec. Mais d’abord, je dois passer un coup de fil en Alaska. »

Et c’est comme ça tout le long, mec! Fan Man, c’est donc l’histoire de Horse Badorties, clochard céleste, qui se balade entre sa « turne » et les différents quartiers du New-York des sixties, qu’il connait comme sa poche. Ses missions de la journée : vendre des ventilateurs et surtout recruter des chanteuses (comprendre des « poulettes de 15 piges ») pour sa « Chorale de l’Amour ».

Vous l’aurez compris, Fan Man est une sorte d’ovni littéraire qui nous transporte dans la vie foutraque de Horse Badorties. Le genre de roman qui passe…ou pas, mais qui ne laisse en aucun cas indifférent. Et, en ce qui me concerne, bah c’était plutôt chouette la coolitude à toute épreuve de Horse :).

Emma

Prix des Lecteurs du Grenier

Il vous reste encore une petite semaine pour voter, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait et qui ont un titre à défendre :).

Les libraires masqués du Grenier

Affiche prix grenier (1) La librairie lance son premier Prix des Lecteurs. Vous avez jusqu’au 15 juin pour défendre votre coup de cœur parmi notre sélection de 20 ouvrages (10 en littérature française, 10 en littérature étrangère), peu importe que vous ayez lu la totalité des titres figurant sur la liste. Rendez-vous le 16 juin au Nez Rouge (4, rue Ecole, 22100 Dinan) pour le dépouillement et l’annonce des prix. Une urne se trouve à votre disposition à la librairie mais, vous pouvez également voter par courrier (le vrai, celui en papier avec un timbre et tout et tout) : Librairie Le Grenier Prix des lecteurs 6, place Duclos 22100 Dinan Les libraires masqués

View original post

Des poches pour l’été!

Notre sélection poches de l’été est arrivée. Chaque année, nous ressortons des titres plus anciens, parmi lesquels d’énormes coups de cœur. C’est l’occasion pour nous de vous faire découvrir certains romans qui nous ont marqués, des livres méconnus ou bien des bouquins cultes.

Alors, allez-y, foncez, il y en a pour tous les goûts!

IMG_1152

IMG_1153

IMG_1155

Les libraires masqués

Cososo! Cososo! Jaworski récidive!

IMG_1149

Avec Même pas Mort (Ed. Les Moutons Electriques, 2013), Jean-Philippe Jaworski nous embarquait dans une formidable odyssée celte, en compagnie d’un jeune guerrier biturige du nom de Bellovèse. Le deuxième volume (Chasse Royale 1) vient de paraître et après lecture… eh bien c’est – pardonnez-moi l’expression – foutrement brillant! Franchement, c’est magistral. Un travail d’orfèvre qui laisse à des kilomètres bien des auteurs de grande renommée.

A noter également la sortie en poche d’un recueil de nouvelles (Le Sentiment du Fer) et d’un Folio regroupant le recueil de nouvelles Janua Vera et le roman Gagner la Guerre, et intitulé Récits du Vieux Royaume. A tenter impérativement! 🙂

Gaël