Vous avez demandé un bon roman d’aventures ?

trois mille chevaux

C’est une demande qu’on a régulièrement en librairie : vous avez un bon roman d’aventures? Et bien souvent, nous avons du mal à dénicher un bon roman d’aventures parmi les nouveautés. Trois mille chevaux vapeurs vient contrer cette idée avec brio.
L’histoire nous emmène de la jungle birmane à l’Ouest américain, en passant par les bas-fonds de Londres aux côtés du sergent Bowman. La rudesse des Etats-Unis en construction, l’Angleterre aux prises avec diverses épidémies et surtout la Compagnie des Indes et l’horreur que vivront les soldats en Birmanie. Le tout porté par un rythme qui s’intensifie au fil des pages et une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au bout.
Ce roman écrit par Antonin Varenne (l’auteur est français et, dans ce registre de grandes épopées, c’est un fait assez rare pour être souligné) est donc un grand coup de cœur pour Gaël et moi-même.

Emma

Présentation de la rentrée littéraire du Seuil

DSC01898

La plupart des présentations de rentrées littéraires se déroulant sur Paris, nous avons assez peu l’occasion d’y assister. Aussi, lorsqu’un éditeur comme Le Seuil fait l’effort de se rendre en province, qui plus est à Rennes, y aller devient presque un devoir :).
C’est donc avec plaisir que nous avons rejoint l’équipe du Seuil (Eric et Serge sont sur la photo) et d’autres libraires venus en force, afin de découvrir les neuf titres choisis pour cette rentrée. Nous ne vous citerons pas tout, mais il y en a déjà certains qui ont retenu notre attention comme Nos disparus, de Tim Gautreaux, dont l’histoire se situe dans les années 20, au fil du Mississippi ou encore Incident voyageurs, de Dalibor Frioux dont l’action se passe aujourd’hui, dans le RER A. Deux cadres bien différents, qui nous ont interpellés, et dont nous vous reparlerons une fois la lecture accomplie. En tout cas, c’était une agréable mise en bouche de ce que septembre nous réserve.

Gaël et Emma

P.S. : à ceux qui réclament leur masque lors de la « désormais traditionnelle séance photo », nous vous invitons à les fabriquer (un bon marqueur, une feuille blanche et un morceau de carton suffisent) et à vous en munir lors de nos rencontres :).

Et deux coups de cœur pendant la semaine :)

DSC01891

Pour cette fois, il s’agit de romans qui viennent de sortir en poche, qui étaient « passés à la trappe » lors de leur parution en grand format (l’éternelle frustration du lecteur qui doit faire des choix…). Le poche les remet en lumière et nous offre, ainsi, une session de rattrapage.
Tout d’abord, Yellow Birds qui traite du retour d’un soldat ayant combattu en Irak. Mais l’histoire pourrait se dérouler ailleurs, tant ce thème du retour est universel : Comment réapprendre à vivre? En ai-je seulement le droit quand d’autres y sont restés? Kevin Powers traite ce sujet avec beaucoup de sensibilité.
Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce, roman de Lola Lafon paru juste avant La petite communiste qui ne souriait jamais (un art des titres, déjà) est un énorme coup de cœur également. On y croise trois jeunes femmes qui sont un peu au bord, à la lisière du monde. Au fur et à mesure que l’on progresse dans le roman, on découvre leur rencontre, leurs rêves, leurs idéaux. L’amitié, la liberté, le corps, la littérature, autant de thèmes abordés par l’auteur avec une grande poésie. Un roman qui touchera peut-être moins le grand public de La petite communiste qui ne souriait jamais, mais d’une émotion rare. A découvrir!

Emma

P.S : Photo prise toute seule également mais je suis moins douée pour le cadrage que Gaël :)…

J.M. Erre, deuxième!

IMG_0244
Pour les millions d’internautes qui suivent assidument ce fabuleux blog (quoi?! Non, je n’exagère pas!), vous avez pu remarquer que ma découverte de J.M. Erre m’avait ravie au plus haut point (voir article du 29 mars).
Eh bien je me suis enfilé tous les romans de l’auteur sus-nommé (chut! Fred, pas de commentaires!) et je dois avouer que je me suis régalé (non plus Fred!). Bien sûr, l’humour est une affaire toute personnelle et tout le monde ne s’y retrouvera pas, mais pour ceux qui ont aimé Christopher Moore, Tom Sharpe, James Hawes ou Westlake (série des Dortmunder), je vous recommande ces 3 titres de J.M. Erre:

Série Z : comédie burlesque et parodique en hommage au cinéma dit « bis » (L’Attaque de la Moussaka Géante, L’Attaque des Tomates tueuses, Mon Curé chez les Nudistes …)
Le Mystère Sherlock : comédie burlesque et parodique en hommage à Sherlock Holmes
Made in China : ou un jeune homme vivant dans un petit village provençal décide de partir en quête de ses origines. En effet, il est légitime de se poser des questions quand on sait être français, adopté en Chine, et noir.
Je rappelle également pour ceux qui ne suivent pas : La Fin du Monde a du retard.

Nous sommes très loin de la Grande Littérature, mais de temps en temps, ça ne fait pas de mal de rire un peu.

Gaël

Vous m’excuserez pour la photo mais je vous rappelle que je suis tout seul, alors on se débrouille comme on peut! 🙂

Programme de lecture de la semaine

DSC01731

Congé oblige, il m’a fallu faire quelques provisions avant de partir, de quoi tenir au moins une semaine. Voici donc l’échantillon retenu pour cette première semaine de repos (et surement la suivante, vu le nombre, mais les expériences passées m’ont appris que plusieurs livres pouvaient vous tomber des mains coup sur coup). Je vous tiens au courant et croise les doigts pour avoir quelques coups de cœur parmi cette sélection.

Emma

Envie de voyages ?

IMG_0213

Parce qu’une fois n’est pas coutume, le temps breton peut nous donner des envies d’escapades au soleil (si si, il pleut en Bretagne, ne soyez pas de mauvaise foi, je suis bretonne également et bien que cette région ait d’autres qualités, il faut savoir admettre certaines choses…). Voici pour vous une sélection de récits de voyages, d’aventure, beaux-livres photos etc. De quoi s’évader quelques heures, à lire à l’abri de nos chères averses intermittentes, en attendant l’été :)!

Emma

Gast! Quelle aventure!

ancre de misericorde

Roman d’aventure, roman d’apprentissage, roman historique, roman maritime, roman breton…
Je lorgnais depuis longtemps sur ce classique de la littérature dite « maritime » et je n’ai pas été déçu. L’Ancre de Miséricorde de Pierre Mc Orlan est un livre passionnant racontant l’histoire d’un jeune garçon épris d’aventures et de voyages, dont la curiosité sera piquée au vif quand il apprendra qu’un pirate que tous croyaient mort, est réapparu dans la région.
Situé à Brest en 1777, L’Ancre de Miséricorde est aussi fascinant parce qu’il a pour cadre une ville qui sera détruite pendant la seconde guerre et que le lecteur redécouvre.
Je voudrais remercier au passage Dame Fabienne, prêteuse de livres dans le port d’Erquy, qui m’avait dit le plus grand bien de cet ouvrage, et grâce à qui j’ai pu passer un beau moment de lecture.

Gaël