Enfin un peu d’exercice pour vos zygomatiques!

sans-titre
Un héros. Accompagné d’une séduisante jeune femme, il va tenter de révéler au monde le gigantesque complot ourdi par des puissances occultes. Armé de son seul courage, il saura déjouer tous les mauvais coups que vont tenter contre lui… Les méchants!

Opération ventre plat avec une série de fous rires, gymnastique faciale notamment au niveau des zygomatiques, cure de bien-être à un prix imbattable (20 €), tout y est! Alors pourquoi se priver?

Quelques gouttes de lignes essentielles:

« Au premier regard, Dany ne faisait pas son âge: elle faisait beaucoup plus. D’après Mao, elle avait lancé beaucoup de pavés; d’après son profil, elle avait dû en recevoir au moins autant. »

« Il est des matins où on se lève avec une féroce envie de dépasser sa condition, avant de s’apercevoir que le petit a vomi sur son doudou kangourou. Il est des jours où l’on s’affranchirait volontiers des limites étriquées de la morale judéo-chrétienne si on avait pas rendez-vous pour le contrôle technique de la Twingo. Il est des moments où l’on s’émanciperait avec joie de son surmoi castrateur pour vivre pleinement ses désirs, mais pas tout de suite parce qu’on doit poster le tiers provisionnel avant minuit. […] L’heure est venue de ne plus avoir peur. Brisons nos chaînes, télévisées ou pas. »

Publicités

La sélection du prix du livre Inter vient de tomber !

livre inter

Avec les prix littéraires, c’est toujours pareil, beaucoup d’appelés et peu d’élus, alors, forcément, quand on voit un de nos coup de cœur passer entre les mailles du filet, on est toujours un peu déçu. Le Prix du Livre Inter offre une session de rattrapage pour les romans de la rentrée de septembre et une mise en lumière pour ceux de janvier. Et la sélection de cette année n’est pas pour nous déplaire avec, notamment Faillir être flingué et La petite communiste qui ne souriait jamais, qui, s’ils bénéficient de la reconnaissance des lecteurs et des critiques, n’ont pas encore été primés.

Voici la liste complète :

Jacques A. Bertrand – Comment j’ai mangé mon estomac (Julliard)
Bernard Chambaz – Dernières nouvelles du martin-pêcheur (Flammarion)
Tristan Garcia – Faber, le destructeur (Gallimard)
Lola Lafon – La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud)
Edouard Louis – En finir avec Eddy Bellegueulle (Le Seuil)
Céline Minard – Faillir être flingué (Editions Rivages)
Yves Ravey – La fille de mon meilleur ami (Editions de Minuit)
Jean-Philippe Toussaint – Nue (Editons de Minuit)
Karine Tuil – L’invention de nos vies (Grasset)
Chantal Thomas – L’échange des princesses (Le Seuil)

En attendant les résultats (le 2 juin 2014), on croise les doigts pour nos chouchous :)!

Gaël et Emma

Le nouveau Nesbo est là !

IMG_0144

Retrouvez Harry Hole et ses tourments dans le nouvel opus de Jo Nesbo, Police ! C’est aussi l’occasion, pour ceux que ne connaissent pas l’auteur, de découvrir son inspecteur, légèrement anti-héros (bon, ok, c’est un euphémisme :)) mais tellement attachant. L’inspecteur Hole vous attend, donc, en collection folio, customisée pour l’évènement.

Gaël et Emma

Allez, hop, hop, hop, retour au boulot !

DSC01456

Parce que l’on ne peut pas rester éternellement à bouquiner au soleil, sur la terrasse, retour au travail après deux semaines de vacances.
Cru mitigé question lecture, pendant cette période de repos. Beaucoup de titres reçus en service de presse démarrés et abandonnés. Heureusement, certains ouvrages sont, cependant, sortis du lot : Joe, de Larry Brown, chez Gallmeister (bah ouais, encore Gallmeister, mais au moins, quand je débute un roman chez eux, je suis quasiment sure d’avoir un coup de cœur.) et un petit classique qui attendait depuis un moment ma lecture, Soie d’Alessandro Baricco. Enfin, bien qu’il s’agisse d’une BD (Nous ne sommes pas sectaires à ce point :)), je signale également Blast, dont le tome 4 clôt brillamment la série démarrée par Manu Larcenet il y a quelques années.

Emma

joe

Tous à vos agendas!

IMG_0133
Prenez note dès aujourd’hui, car ça n’arrive pas tous les jours: le vendredi 18 avril, nous aurons la chance de recevoir à la librairie l’écrivain Hubert Haddad. Son parcours, son écriture, son érudition et la diversité des thèmes qu’il aborde et des formes d’expression qu’il emploie font de lui un des auteurs français parmi les plus remarquables.
Une rencontre riche en perspective!

Pour tous ceux qui souhaiteraient découvrir ses ouvrages ou en savoir plus, n’hésitez pas à venir nous voir. 🙂

Matthias Tannhauser, le retour!

douzeLes Douze Enfants de Paris (Ed. Sonatine, 24 €)

C’est dans son précédent roman, La Religion (Ed. Sonatine ou Pocket) que Tim Willocks nous faisait découvrir ce personnage hors-normes, mercenaire originaire des Carpates, élevé par les janissaires du sultan Soliman Le Magnifique. Nous étions en 1565 et Matthias Tannhäuser allait être amené à combattre aux côtés des Chevaliers de l’Ordre de Malte lors du siège de l’île par les armées de l’Empire Ottoman.

Dans Les Douze Enfants de Paris, nous le retrouvons sept ans plus tard alors qu’il s’apprête à entrer dans Paris, pour y retrouver sa femme. Nous sommes le samedi 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélémy…

Tim Willocks est vraiment un grand conteur. Chirurgien et psychiatre de formation, il est aussi passionné d’arts martiaux. Ses connaissances lui permettent de décrire avec un réalisme stupéfiant les scènes de violence et les combats. En ces jours les plus noirs de l’Histoire de France, où la folie, la sauvagerie et la bestialité des hommes a atteint des sommets, cet art de la narration donne au roman une dimension étonnante, un souffle titanesque, pour une plongée dans un océan de sang et de larmes.

Ames sensibles, s’abstenir!

Gaël

Journée de la Femme : petite mise en avant…

IMG_0116

Gaël n’est pas là, j’en profite! Non, je blague, Gaël est tout sauf misogyne (excepté quand il veut me faire enrager :)!), c’est d’ailleurs lui qui a choisi de mettre quelques titres en avant, pour aujourd’hui, 8 mars, Journée de la Femme. Journée qu’on sera tous heureux de pas avoir à fêter lorsqu’il n’y aura plus d’inégalités hommes-femmes, ce qui, malheureusement, ne semble pas prêt d’arriver.
Enfin bref, en attendant, un peu de lecture, l’occasion de découvrir (ou de redécouvrir) Olympe de Gouges, Benoîte Groult ou encore Inna Shevchenko.

A bon entendeur…

Emma